A

ssociations membres


Médecins d'Afrique (MDA)
ONG internationale des Médecins et Acteurs de Santé pour la promotion des soins de santé primaires

 

Santé-Humanisme-Développement
 
Théophile Bantsimba, Secrétaire Général de Médecins d'Afrique.
 
Le wagon dispensaire de Médecins d'Afrique.
 
Le Centre Médical de Ressources Professionnelles de Médecins d'Afrique.
 
L'équipe médicale du Centre Médical de Médecins d'Afrique.
 
Rencontre de sensibilisation sur le VIH/SIDA à Pointe-Noire.
 
Ouesso : projet de lutte contre le paludisme en milieu scolaire. Vulgarisation de la moustiquaire imprégnée.
 
Remise des kits scolaires aux orphelins et autres enfants vulnérables.

 

 

Historique

En 1995, des jeunes médecins et un économiste congolais, soucieux d’apporter leur contribution au développement socio-sanitaire de l’Afrique, décident de créer Médecins d’Afrique comme plate-forme de travail.

Ils veulent :
- promouvoir les soins de santé primaires en Afrique avec une attention particulière sur le couple mère-enfant ;
- contribuer à la constitution d’équipes de santé facilement mobilisables, capables d’intervenir partout en Afrique en cas de conflits, d’épidémies ou de catastrophes, en vue d’une assistance médicale et nutritionnelle d’urgence.

Il s’agissait :
- d’une part de s’engager aux côtés des pouvoirs publics dans la mise en œuvre des plans nationaux de développement sanitaire s’appuyant sur les principes de l’initiative de Bamako ;
- d’autre part de faire de telle sorte qu’en cas de conflits, épidémies ou de catastrophes, des équipes formées soient prêtes à intervenir sur place, à collaborer plus efficacement avec les organisations humanitaires internationales dans la conduite de programmes d’assistance humanitaire, à assurer le relais au travers de programmes de développement durable.

Un avenir à construire ensemble

Forts de l’expérience acquise au Congo (terre d’enracinement de l’expérience) et en Afrique centrale, les membres de Médecins d’Afrique travaillent depuis janvier 2000 à :
a) Implanter des antennes de Médecins d’Afrique dans les autres sous-régions d’Afrique (Afrique du Sud, Afrique de l’Ouest, Afrique Australe, Afrique du Nord), avec le désir de pouvoir intervenir dans l’avenir, en dehors du continent africain, dans tout autre pays en difficulté.
b) Vulgariser l’expérience de Médecins d’Afrique au profit du développement intégral de l’Afrique et de sa diaspora.
c) Fédérer les initiatives locales pour développer une synergie permettant de concrétiser l’objectif « Initiative solidarité africaine en matière de santé ».

Axe de travail :

1. Santé publique et communautaire :

  • Programme d’Appui de Médecins d’Afrique aux Centres de Santé (AMACS) pour la création et la gestion de centres de santés dans chaque pays fonctionnant suivant les principes de l’initiative de Bamako ;
  • Programme Santé de la Mère et de l’Enfant (PSME) :
    - Médecine scolaire ;
    - Alphabétisation sanitaire des mères ;
  • Programme Nutrition : vigilance nutritionnelle, gestion des unités de prise en charge nutritionnelle, supplémentation en micro-nutriments ;
  • Programme de lutte contre le Sida et les autres MST (PROSIMA) : prévention, prise en charge médicale et psychosociale des personnes infectées et affectées par le VIH ;
  • Programme de médecine ambulatoire : dispensaires mobiles permettant de toucher des populations dépourvues en structures socio-sanitaires ;
  • Programme de Rééducation et Insertion des Handicapées ;
  • Expertise et appui dans la conception et la mise en œuvre de projets de santé publique issus des gouvernements et d’ONG nationales et internationales ;
  • Assistance médicale et nutritionnelle d’urgence.
  • 2. Mutuelle universelle de santé :

  • Création de mutuelles de santé annexées aux centres de santé ;
  • Fédération des mutuelles et mise en réseau des centres de santé.
  • 3. Recherche scientifique :

  • Unité de Recherche Opérationnelle Médecins d’Afrique (UROMA) l : santé publique, nutrition, valorisation des savoir-faire thérapeutiques traditionnels, santé mentale et aspects socio culturels de la maladie, économie de la santé, assainissement.
  • 4. Formation continue des acteurs de santé :

  • Centre Médical de Ressources Professionnelles (CMRP) :
    - Formations modulaires des personnels de santé désireux de s’initier à la médecine privée à caractère social ;
    - Recyclage du personnel médical et paramédical des centres ;
    - Appui à l’insertion professionnelle des agents de santé formés tant en zone urbaine que rurale.
  • 5. Information, vulgarisation :

  • Centre de Documentation, Information et Conseils sur le Sida (CDICS) ;
  • Projet de Bibliothèques Médecins d’Afrique (BIMA) ;
  • Diffusion du Code de Bonnes Pratiques Sanitaires (CBPS) de Médecins d’Afrique (écoles, radio, journaux, etc.).
  • 6. Antenne en Afrique :

    7. Partenaires :

    Médecins d’Afrique se met à la disposition de tout organisme désireux de faire appel à son expertise dans la conception et la mise en œuvre des projets de santé en Afrique.
    Elle sollicite par ailleurs l’appui institutionnel et matériel, technique ou financier de ceux qui souhaitent contribuer à l’aboutissement de ses différents programmes.

    En République du Congo, Médecins d’Afrique a déjà collaboré avec les institutions et organismes suivants :

  • UNICEF ;
  • CARITAS ;
  • PAM ;
  • Croix Rouge ;
  • OMS ;
  • Commission Episcopale des Migrants et Réfugiés ;
  • Ambassade de France ;
  • Union Européenne ;
  • Forum des Jeunes Entreprises du Congo ;
  • Mouvement pour la Vie ;
  • Handicap Afrique.
  • 8. Notre objectif :

    Pour que l’on ne puisse plus dire : « Mbevo fua yi fua, nganga mbazi » (le malade se meurt, le médecin viendra demain).

    Responsable :

    Théophile Bantsimba, Secrétaire Général

    Siège social :

    173, rue des Fleurs, Quartier du Ravin du Tchad.
    B.P. 45 Brazzaville - Tél. : 666 81 29/666 81 30
    E-mail : amabrazza@yahoo.fr

    Dossiers :

    FORMAT
    TITRE
    Présentation générale de Médecins d'Afrique
    Opération « Bana ya Beto » : wagons dispensaires